jeudi 6 janvier 2011

Conseil extraordinaire du Nouveau centre



Hervé Morin `

et les membres du comité exécutif vous invitent au

Conseil national extraordinaire

de 9h30 à 16h à Vincennes (94)



Samedi 22 janvier 2010

Métro : Château de Vincennes, RER A: Vincennes
Participation de 10 € (déjeuner inclus)

Inscrivez-vous :

• Par mail : evenementiel@nouveaucentre.fr

• Par téléphone : 01 74 03 18 26

• Par courrier en envoyant vos coordonnées et votre chèque à l’ordre de l’AFPSLE à l’adresse : Le Nouveau Centre, 84 rue de Grenelle, 75007 Paris

vendredi 24 septembre 2010


Conseil de communauté

du 22 Septembre 2010

Intervention de Madame Anne Schumann ( Nouveau Centre )

Point N° 19 : Convention financement de la ligne 21 vers Kehl


Monsieur le Président,Chers collègues,


Il est bon de graver dans le marbre le mode de financement de cette ligne bus entre Strasbourg et Kehl.

Je souhaite cependant savoir comment s’organisait le financement de cette ligne jusqu’à présent et aussi savoir si Kehl s’acquittait bien de sa part ?


Je souhaite également savoir si cette convention préfigure la future convention qui devra nécessairement être passée entre la CUS et Kehl dans le cadre du fonctionnement de la future ligne Tram ?


Je note au passage qu’une telle clé de répartition des couts d’exploitation se fera au détriment de notre collectivité puisque les kilomètres parcourus sur le territoire allemands seront extrêmement faibles.


D’avance, je vous remercie pour vos réponses détaillées.

jeudi 17 décembre 2009

Dimanche 13 Décembre 2009

Infos générales POLITIQUE

Centristes La bataille NC MoDem pour le sigle UDF est engagée

Le président du Nouveau Centre, Hervé Morin, a annoncé qu’il ne retirerait pas le sigle UDF de ses supports et de son site internet, comme l’exige le patron du MoDem, François Bayrou.

Le Conseil national du Nouveau Centre, a approuvé hier à Paris le projet du parti pour les régionales, devant près d’un millier de militants réunis au théâtre du Gymnase où des affiches proclamaient « Le Nouveau Centre, c’est l’UDF d’aujourd’hui ». Une façon de mettre l’accent sur ce qui préoccupe le plus les responsables et les militants du Nouveau Centre pourront-ils, ou non, retrouver le sigle UDF ?

« Reprendre le sigle UDF, c’est une volonté que nous avons depuis des mois. Nous allons faire vivre ce débat et il appartiendra le moment venu par un vote des militants de décider ou non, après les régionales, de changer de nom ou au contraire de conserver notre nom ou encore d’associer les deux », a expliqué le président du parti, Hervé Morin, qui est également ministre de la Défense.

La veille, l’association UDF, contrôlée par le MoDem, l’avait mis en demeure de ne plus utiliser son sigle sur aucun support et de lui transmettre la propriété de la marque, sous peine de poursuites judiciaires.

Le 30 novembre 2007, un congrès extraordinaire de l’UDF avait voté la délégation des responsabilités du parti aux instances du Mouvement démocrate (MoDem). Un bureau de 30 membres a été chargé de veiller jusqu’en 2010 à la protection juridique du nom et du siège de l’ancien parti, aujourd’hui occupé par le MoDem.

Hervé de Charette, celui qui a déposé le nom

Mais trois ans plus tôt, le député Hervé de Charette, ex-UMP récemment passé au Nouveau Centre, avait déposé la marque UDF à l’Institut national de la propriété industrielle (INPI), ce dont jamais personne ne s’était préoccupé avant lui.

Dans son discours, hier, M. Morin a ironisé sur cette polémique, faisant mine de ne pas y attacher d’importance.« J’ouvre une parenthèse je trouve assez curieux que notre ami François Bayrou veuille tout d’un coup revendiquer l’UDF. Je n’avais même pas pensé à vous parler de cela », a-t-il lancé, tout sourire, en provoquant les rires des militants qui attendaient avec impatience sa réplique.« Honnêtement, vous avez un homme qui, en décembre 2007, dans un soir noir d’une nuit d’hiver, à Villepinte, dans un hangar, décide de dissoudre l’UDF dans le MoDem, mais de conserver le nom pour être certain que ce parti politique va disparaître et mourir, a appelé, à la même tribune que Robert Hue (PCF) et Jean-Pierre Chevènement (MRC), à un arc central allant du MoDem au parti communiste. Et, deux ans et demi plus tard, il apparaît et dit bonjour l’UDF, c’est moi », a-t-il résumé.

« Il y a là », a conclu Hervé Morin,« un caractère curieux sinon cocasse à revendiquer une famille politique dont on a voulu la mort. Et donc, on ne va pas se laisser faire. »


Article paru dans l'Alsace

Annulation de la convention départemental

Afin de profiter de fort développement des adhésions , de permettre aux nouveaux adhérents de s'intégrer dans notre mouvement et d'avoir une représentation correspondant à leur aspiration, les élections sont reportées après les régionales. Cela permettra de préparer avec vous les projets d'avenir de votre fédération.


Nous aurons aussi besoin votre aide active pendant la campagne des régionales et pour les prochaines campagnes électorales.


Je vous tiendrais informé régulièrement des positions prises par les députés du Nouveau Centre dans les débats nationaux et régionaux.

Je vous joint aussi la fiche sur les régionales.


Bertrand HIRTZ
Délégué départemental 67

lundi 2 novembre 2009

Charles de Courson à Strasbourg pour rencontrer les étudiants


Les Jeunes Centristes Alsace

Sont très heureux d’accueillir

et de convier tout les militants Nouveau Centre à rencontrer

Charles de Courson

Député Nouveau Centre de la Marne

Vice Président à l’Assemblée Nationale de la Commission des Finances

Magistrat à la Cour des Comptes

Mardi 10 Novembre 2009 à 19h

Pour débattre avec les étudiants


« La Dette Publique dans tout ses états»


à l’Université de Strasbourg, Institut Le Bel Amphi III

mardi 13 octobre 2009

Le Nouveau Centre dans les DNA


Le Nouveau Centre hésite encore pour le 1er tour

Le Nouveau Centre présentera-t-il une liste aux régionales en Alsace ? La tentation est grande d'essayer de rassembler la famille centriste au premier tour, puis de faire alliance avec l'UMP au second. Mais rien n'est décidé.



Jean-Christophe Lagarde, président exécutif du Nouveau Centre (NC) - le président Hervé Morin est occupé par ses tâches ministérielles - a rencontré cette semaine les militants bas-rhinois qui sont en train de reconstituer une fédération (l'assemblée générale constitutive est prévue pour le 8 décembre). Le Nouveau Centre, parti des anciens UDF qui n'ont voulu ni rejoindre l'UMP, ni adhérer à un MoDem trop gauchisant, est en train de définir une stratégie « à la carte » en fonction de situations très différentes dans les régions.

Choqué que tout le monde
se réclame d'Adrien Zeller


Dans les régions où l'objectif est de « créer le plus grand décalage avec la gauche », le NC fera liste commune avec l'UMP dès le premier tour. Dans certaines de ces régions, le parti de Morin conduira la liste : Valérie Létard, secrétaire d'État à l'Écologie et au développement durable dans le Nord - Pas-de-Calais, François Sauvadet dans le Centre, Philippe Augier en Basse-Normandie. Dans d'autres régions, comme la Bretagne ou les Pays de la Loire, « grandes terres centristes et humanistes », le parti préférera offrir le choix aux électeurs avec « des listes qui dépassent le périmètre du NC », autrement dit ouvertes à d'autres mouvances centristes ou aux adhérents du MoDem « qui n'ont pas envie de demander un autographe à Robert Hue ».
L'Alsace fait partie de ce deuxième type de régions. « Ici, le message centriste est mieux porté et entendu qu'ailleurs. Il y a un terreau favorable », dit Jean-Christophe Lagarde qui se dit « choqué que tout le monde se réclame d'Adrien Zeller alors que beaucoup n'ont pas été tendres et amènes avec lui ». La décision de présenter une liste ou non dépendra avant tout de la capacité à rassembler d'autres mouvements centristes (tel Force centriste Alsace de Marmillod et Stoessel). « Si personne n'est intéressé, on avisera. Mais si on décide de faire une liste, je n'ai aucun doute, on sera dans une dynamique de gagne. Il serait tout de même paradoxal que face à des listes de gauche offrant une variété qui va du MoDem à Besancenot, seuls les électeurs de droite n'auraient pas de choix. Ce serait dommage que nous ne nous adressions pas directement à nos électeurs. Ça ne plaira peut-être pas à l'UMP, mais c'est leur problème », dit Jean-Christophe Lagarde.

Le député Hillmeyer,
futur « chef de file »


Reste à savoir qui pourrait conduire une liste Nouveau Centre en Alsace. Contrairement aux espoirs de certains, le choix n'est pas fait. Dans une dizaine de jours, la commission d'investiture désignera un « chef de file » qui ne sera pas forcément la future tête de liste. Mais il aura incontestablement son mot à dire soit sur la constitution de la liste, soit sur la négociation avec l'UMP. Ce chef de file sera vraisemblablement le seul député NC d'Alsace, Francis Hillmeyer. « C'est le comité exécutif national qui décide de la stratégie - les tractations se placent au plus haut niveau, entre Nicolas Sarkozy et Hervé Morin -, mais le chef de file aura à repérer quels sont les meilleurs candidats pour l'Alsace et à superviser les tractations avec l'UMP », dit le député de la circonscription d'Illzach et maire de Pfastatt.
Quoi qu'il arrive, union au premier tour, fusion au second, le Nouveau Centre assumera son alliance à droite avec l'UMP. « Bayrou a tort, son indépendance, c'est l'isolement et l'isolement, c'est la mort. Le fait d'avoir des différences de vue n'empêche pas de travailler ensemble », dit Jean-Christophe Lagarde, ancien président des JDS, puis des jeunes UDF de 1996 à 2001.

Claude Keiflin

Édition DNA du Dim 11 oct. 2009

lundi 12 octobre 2009

Conseil Municipal du 12 octobre 2009 Intervention de Madame Anne Schumann Point N°1 : Décision modificative N°2 du budget


Monsieur le Maire,

Je souhaite apporter une petite précision sur les dépenses de fonctionnement qui ont véritablement explosé par rapport au budget primitif 2009.

En effet, vous avez modéré artificiellement la hausse des dépenses de fonctionnement en utilisant comme valeur d’ajustement les dépenses imprévues. Lors du BP 2009, vous nous présentiez une hausse de ces dépenses de 24%, soit 1.494.036 euros et – souvenez-vous – cette augmentation avait suscité des questionnements par mon collège JER, questions auxquelles vous n’aviez pas souhaité répondre.

Aujourd’hui, 10 mois plus tard, nous obtenons une réponse indirecte à ces questionnements en découvrant que vous avez diminué ce poste de 84,7%, soit de 1.265.463 euros, soit la réalité de ces dépenses effectives de 228.673 euros.

Par ce tour de passe-passe, vous masquez le dérapage des dépenses de fonctionnement en créant une augmentation artificielle de 24% et une baisse tout aussi artificielle de 84,7%.

En réalité, l’augmentation par rapport au BP de 2009 est bien de 2.400.000 euros si l’on tient compte des 1.150.000 euros annoncés dans cette DM et des 1.265.463 euros masqués par le tour de passe-passe.

En fait, c’est pire encore puisqu’au BP primitif nous avons voté 340.200.000 euros de dépenses de fonctionnement, entre la DM1, le budget supplémentaire et la DM2 aujourd’hui, nous sommes passés à 347.015.000 euros, soit 7 millions de plus que prévus.

Je ne résiste pas au plaisir de constater que par rapport au BP 2008, nous connaissons une augmentation des dépenses de fonctionnement de 10,9 millions d’euros – nous assistons donc bien à un dérapage des dépenses de fonctionnement sous votre mandature.

Je vous remercie, Monsieur le Maire

Anne Schumann
Conseillère municipale et communautaire de la Ville de Strasbourg
Nouveau Centre

dimanche 4 octobre 2009

Jean Christophe LAgarde à Strasbourg

Monsieur le Député Maire de Drancy (93),

Jean-Christophe Lagarde,

Président exécutif du Nouveau Centre

Nous fera l’honneur d’être présent aux côtés des militants du Nouveau Centre du Bas-Rhin

à 18h00 au café Leffe à Strasbourg

Ce Jeudi 08 octobre !

Militants et sympathisants,

Vous êtes tous convier à ce chaleureux moment d’échange !

A jeudi !

mardi 15 septembre 2009

Les Jeunes Centristes Alsaciens et la Fédération Nouveau Centre 67 rencontre Damien Abad!

Mardi 15 septembre,

Les jeunes centristes alsaciens et la fédération du Nouveau Centre du Bas-Rhin

seront très heureux d'accueillir leur nouveau

Député Europeen et Président des Jeunes Centristes

Damien Abad

abad.jpg

à Strasbourg au Snack Michel à 19h

pour un débat autour de ses valeurs, de son engagement et de ses projet pour son futur mandat.

Venez nombreux nous rejoindre nous nous ne manquerons pas ça!


Les militants du NOUVEAU CENTRE 67 se sont réunis cette semaine pour faire le point sur la situation politique nationale et locale. Le repositionnement à gauche du MODEM et la triste disparition d’Adrien ZELLER, qui reste pour nous une référence pour ses valeurs et un exemple dans son engagement, ont engendré une forte poussée des adhésions depuis l’été plaçant le mouvement centriste au cœur de nombreux enjeux.
Forte de cet engagement militant, la fédération du Bas-Rhin se renforce considérablement et décide la création d’une fédération départementale constituée.
Le NOUVEAU CENTRE 67 va donc préparer ces échéances autour de 3 axes :
- Un projet politique
- Un projet militant
- Un projet électoral
Aussi, pour organiser l’assemblée générale qui devrait se dérouler dans les prochaines semaines, une direction provisoire a été désignée mardi autour de :
Bertrand HIRTZ – Délégué départemental du Bas-Rhin
Anne SCHUMANN – Conseillère Municipale et Communautaire de Strasbourg
Laurent BURCKEL – Adjoint au Maire de Saverne
Médéric FURON-KUNTZMANN – Président des Jeunes Centristes Alsace
Les militants Nouveau Centre appellent tous les sympathisants encore hésitants à les rejoindre pour défendre, ensemble, les valeurs centristes, humanistes, libérales, sociales et européennes.

« POINT DE VUE D’UN MILITANT »

Rentrée 2009… Appel à la refondation du centrisme.

Les universités d’été des différents partis politiques nationaux s’enchaînent depuis quelques semaines et laissent entrevoir les stratégies des uns et des autres pour les prochaines échéances électorales.

Le Parti Socialiste a repris le concept de gauche « plurielle » ou « multiple » et prône les vieilles recettes idéologiques qui ont fait florès dans les siècles passés et qu’on croyait rangé au magasin de l’histoire.(étatisme, interventionnisme, dirigisme, etc…)

Le Modem affiche sa volonté d’alliance avec cette gauche archaïque et envisage de quitter son positionnement centriste.
Qu’en pensent les militants du Modem ? notamment ceux d’Alsace ?

Les Verts pour leur part, malgré des contradictions évidentes entre les programmes de la gauche et leurs propres convictions, persistent dans l’utopie et veulent construire le socialisme vert pour remplacer le socialisme rose.

Que peut apporter le centrisme à ce débat ?

Le Centrisme est la famille de pensée politique la mieux à même de concilier l’efficacité de l’économie libérale et la nécessaire justice sociale. En effet, il faut dépasser désormais les notions systémiques et remettre l’humain au centre des préoccupations en développant une éthique dans tous les domaines de la vie sociétale. C’est dans la recherche de l’équilibre juste entre intérêt individuel et intérêt collectif grâce à une éthique et un sens plus aigu des responsabilités de chacun que se dégagera une organisation politique nouvelle pour faire face aux bouleversements induits par la société post-industrielle et à la globalisation.

Mais, le message du centrisme ne sera réellement audible auprès de nos concitoyens que s’il est procédé à une vraie refondation du centrisme.
Cette refondation est nécessaire, d’abord pour définir un programme politique en vue des prochaines échéances électorales, notamment les régionales.
Elle est nécessaire ensuite pour proposer une réunification de la famille centriste et juguler l’éclatement politique auquel nous assistons depuis quelques mois, notamment par la création régulière de nouveaux partis, forces ou associations qui se réclament du centrisme.

Le Nouveau Centre peut et doit prendre les initiatives indispensables pour mener à bien cette refondation

André Demurault
Militant NC

"C'est avec une profonde tristesse que j'apprends le décès d'Adrien Zeller. Je pense tout d'abord à sa famille et à sa femme qui était trés impliqué auprés de lui. Il avait encore tellement de projet pour la Région en juin lors de notre dernière rencontre au parlement européen. Il était surtout pour moi l'Homme politique du Bassin Rhénan, toujours à défendre l'apprentissage de l'allemand en Alsace. Il s'est fortement impliqué dans la mise place de classe bilingue, dans le développement de l'Eucor disant qu'il est préférable de parler allemand en Alsace que l'anglais. C'est un grand centriste et humaniste que nous venons de perdre trop tôt.

Bertrand HIRTZ
Délégué Départemental Nouveau Centre 67"

mercredi 1 juillet 2009

"Point de vue d'un militant"

Les élections européennes … c’est fait !

Voilà ! Les élections européennes ont été organisées au cours de ce mois dans toute l’Union et les résultats sont désormais connus.

Et que peut retenir le citoyen européen de ce gigantesque exercice démocratique ?

En fait, ces élections ont été caractérisées par trois aspects principaux et ce, dans presque tous les pays membres :

-Une forte abstention des électeurs

-Un maintien voire une progression des partis de droite et de centre droit

-Une forte poussée des partis écologistes

1.D’abord, bien sûr, la forte abstention montre à l’évidence que les modalités de ces élections sont à revoir, sans doute en proposant des listes paneuropéennes et en communiquant vraiment sur les enjeux européens et non sur des rivalités politiciennes nationales.

2. La bonne tenue des partis de droite et de centre droit montre que les citoyens ont compris dans leur majorité que les excès du libéralisme qui ont amené la crise financière et économique ne pourront être jugulés par les vieilles méthodes interventionnistes prônées par les partis socialistes et sociaux-démocrates

3. Quant à la poussée des écologistes, elle rend compte de l’interrogation et de l’inquiétude des citoyens devant les abus de la société de consommation et les gaspillages des ressources de la planète, mais elle résulte aussi du fait que bon nombre de citoyens a crû y déceler une sorte de troisième voie entre le libéralisme et le socialisme.

Les partis traditionnels devront donc être attentifs à ces inquiétudes exprimées par les peuples de l’Union et intégrer partout dans leur programme d’action et dans leur vision de la société cette dimension écologique et cette perspective de développement durable.

Dans le cas contraire, les efforts faits pour éradiqués en Europe les idéologies du 20e siècle auront été vains. Un risque nouveau apparaîtra au cours du 21e siècle à savoir l’émergence d’une nouvelle idéologie avec ses dérives menaçantes, y compris pour la démocratie : l’écologisme.

En fait, ces élections permettent d’entrevoir des opportunités et un champ d’action immenses pour les idéaux centristes. Le Centrisme peut constituer la troisième voie recherchée lors de ce vote, en conciliant l’efficacité d’un libéralisme régulé avec la nécessaire solidarité entre les citoyens et la préoccupation environnementale. Pour cela, il nous faut certainement réfléchir rapidement à une véritable refondation du Centrisme. Bien entendu, c’est le Nouveau Centre qui doit être le fer de lance pour mener cette tâche de refondation à bien.

André Demurault

Militant NC

jeudi 14 mai 2009

Strasbourgeois mais pas étranger!

En réponse à la publicité qui circule à Strasbourg avec pour message : « Résidents étrangers vous  êtes aussi  citoyens de Strasbourg »,  je tiens à manifester mon désarroi.

En fait, le petit Robert, explique que : « (…) l’étranger c’est celui dont la nationalité n’est pas celle du pays dans lequel il réside. », et même que c’est une : «personne avec laquelle on n’a rien en commun, une personne étrange, voir ennemi » !

La stigmatisation commence là. La ségrégation commence là aussi. Jusqu’à maintenant chaque habitant de Strasbourg se sentait strasbourgeois ! Chaque strasbourgeois se sentait citoyen de Strasbourg. Mais depuis cette annonce, chaque personne, chaque habitant, doit se poser la question sur son origine, son identité, sa provenance ! Si je suis étranger il faut que je me manifeste pour être un candidat au Conseil Consultatif si non je suis strasbourgeois ! 

Je suis en colère que, dans une ville européenne, dans une capitale de l’’Europe, les pouvoirs politiques puissent stigmatiser ces habitants et faire la différence entre les strasbourgeois et les étrangers ! Au nom de quoi ? Il n’est pas nécessaire de faire parti d’une association des étrangers pour obtenir plus de respect ou plus de moyen pour cultiver la différence !  

 Strasbourg est une ville citoyenne et à cet effet, elle doit rester neutre dans l’accompagnement de chaque citoyen dans son épanouissement personnel et peu importe ses origines, ses croyances, sa culture ou encore sa religion.

Iwona Cichalewska

mardi 12 mai 2009

Café politique au Strissel Jeudi


Les Jeunes Centristes Alsace

annoncent le Café Politique organisé
par le Nouveau Centre du Bas-Rhin.

Cet événement aura lieu Jeudi le 14 mai 2009 à 18h30,

au RESTAURANT « LE STRISSEL» 5 place de la grande boucherie à Strasbourg.

Tout le monde y est invité.

Ce café politique sera comblé par la présence de Jacques Sparfel, Secrétaire Général de
l'EUCOR
( la Confédération Européenne des Universités du Rhin supérieur).

Ce sera l’occasion d’engager un débat sur la mobilité étudiante en Europe, ainsi que sur les projets d’éducations européens.
Venez Nombreux!
L'équipe des Jeunes Centristes

mercredi 8 avril 2009

Nouveau Délégué, nouveau blog, et Nouveau Centre


Bertrand Hirtz, conseiller municipal à Schiltigheim a été nommé Délégué Départemental du Nouveau Centre du Bas-Rhin le mois dernier. A ce titre il fût invité par Monsieur Françis Hillmeyer, Député-Maire de Pfastatt, lors de la venu d'Hervé Morin dans cette même ville. Il entend honorer sa nomination en "batissant un Nouveau Centre dans le Bas-Rhin solide et durable". Réunis avec quelques militants motivés, dont Anne Schumann, Conseillère Municipal d'opposition à Strasbourg et Médéric Furon-Kuntzmann, Président des Jeunes Centristes Alsace, il a rappellé que le Nouveau Centre soutiendrai la liste de Joseph Daul aux européennes, affirmant qu'une position en troisième place avait été obtenu pour un membre du Nouveau Centre. Pour les Régionales qui auront lieu en 2010, une commission d'investiture nationale a été créé et le Nouveau Centre d'exclu pas un départ autonome. Bertrand Hirtz s'en est félicité. Le Nouveau Centre du Bas-Rhin semble repartit sur de nouvelles bases ! 

lundi 5 janvier 2009


Chers amis centristes,

Une nouvelle année commence !

C'est l'occasion pour La fédération Jeunes Centristes d'Alsace de vous présenter ses Meilleurs Vœux pour l'Année 2009.

Nos meilleurs vœux s'adressent tout d'abord au Nouveau Centre, au tissage humain qui le compose et qui nous permet d'aller tous ensemble de l'avant pour que cette nouvelle année soit aussi passionnante politiquement que les années précédentes.

Nos Meilleurs Vœux sont aussi destinés à toutes les personnes qui croient et font vivre les projets que nous portons pour l'avenir de tous.

Vu l'actualité, nous ne pouvons que renouveler tous nos vœux pour le rapprochement des peuples et l'apaisement des tensions dans le monde.

Enfin, un petit clin d'œil à tout ceux qui font les mêmes vœux que nous et qui souhaiteraient nous rejoindre.

Nous souhaitons que l'année 2009 soit l'année des Changements que chacun attend.

Tous nos vœux de longévité, aux idées qui nous fédèrent.

L'équipe des Jeunes Centristes d'Alsace.

jeudi 13 novembre 2008

Débat sur l'Europe



Les Jeunes Centristes Alsaciens vous invitent

à un

Débat sur l’Europe

Mardi 18 novembre à 18h

Au Snack Michel à Strasbourg

En présence de la Députée Européenne Brigitte Fouré !


Nous parlerons de la Pétition qu’elle parraine pour le Parlement de Strasbourg,

Ainsi que de son nouveau livre « Une femme au cœur de la cité ».


Venez nombreux et n’hésitez pas à ramener des amis !


http://jeunescentristesalsace.hautetfort.com ou jeunescentristesalsace@gmail.com

dimanche 6 janvier 2008

L'UMP DOIT RESPECTER LE NOUVEAU CENTRE:

Bien qu'apprenant par les médias de ce jour, la candidature d'un sympathisant à Mme CUTAJAR sous étiquette MODEM nouvellement converti UMP ces derniers jours, Alain LEVY délégué départemental NC du Bas Rhin, confirme l'investiture donnée par le Nouveau Centre pour se présenter sur ce même canton lors des prochaines cantonales.
Le "Nouveau Centre" allié fidèle de la majorité présidentielle constate avec regret pour le moment le manque d'ouverture et d'écoute de la part de ses représentants locaux, en vue de soutenir et additionner les voix et les hommes du Centre Droit ayant été de tout temps loyal et pleinement engagé.
La visite prochaine du 11 Janvier à Strasbourg de notre Président National Mr Hervé MORIN, à l'invitation de la Fédération du NC du Bas Rhin permettra nous l'espérons un rendez vous de clarification et de bonne conduite des équipes municipales locales sous étiquette UMP en vue d'une représentativité loyale, telle celle donnée lors des dernières présidentielles.
Notre mouvement du "Nouveau Centre" rencontre de plus en plus d'intérêt ces derniers jours, et il ne faudra pas le considérer comme quantité négligeable dans une élection ou chaque voix comptera.
Notre capacité à mobiliser sera aussi grande que celle à faire gagner celles et ceux qui auront marqué un intérêt et des considérations aux femmes et aux hommes qui ont choisi de conserver leurs racines et convictions au Centre.
Il existe des synergies, mais encore faut-il qu'elles ne soient pas unilatérales!!

Dans le même temps le Nouveau Centre confirme présenter un candidat sous investiture du NC dans le canton 9 ( Montagne Verte- Koenigshoffen-Elsau) il s'agit de Mr Lèvent SATICI, jeune chef d'entreprise de 26 ans, très engagé dans les courants associatifs, habitant Hautepierre.

Le NC a vocation a rassembler toutes les composantes du Centre pour défendre ses idées, sans aucun soucis ou complexe d'infériorité vis à vis de son grand frère l'UMP. Toutefois il faut même dans une famille respecter au minima des règles de bonne conduite, de partage et de respect.

jeudi 3 janvier 2008

HERVE MORIN AVEC LE NOUVEAU CENTRE DE STRASBOURG LE 11 JANVIER:


A l'invitation de la fédération du Nouveau Centre du Bas-Rhin, Hervé MORIN, Président du Nouveau Centre se rendra à Strasbourg le vendredi 11 janvier 2008 pour une réunion avec les cadres et sympathisants de la fédération du Nouveau Centre du Bas-Rhin dans la perspective des élections municipales et cantonales de mars prochain.

La réunion se tiendra entre 15h30 et 16h15 (L'agenda d'un ministre étant toujours difficile à gérer l'heure à dût être modifié) au Restaurant du Bowling de l’Orangerie (Parc de l’Orangerie à Strasbourg) .

Pour des raisons d’organisation et de sécurité, nous vous remercions de nous confirmer votre présence en retour SVP

Contact organisation:
Alain LEVY,
Conseiller Municipal NC à Strasbourg- Délégué Départemental du Nouveau Centre dans le Bas Rhin, reste à votre disposition pour tout renseignement particulier. alainlevy67@free.fr - GSM: 0607490035 (http://alainlevy67.typepad.fr/mon_blog)

Site Internet : www.le-nouveaucentre.org pour des informations en ligne.

mercredi 2 janvier 2008

Nos voeux pour 2008


Toute l’équipe du Nouveau Centre du Bas-Rhin vous souhaite une agréable année 2008. Qu’elle soit rythmé par des instants de joie, de paix et de réussite pour chacune et chacun d’entre vous…

Nos vœux s’adressent aussi à Strasbourg. Nous souhaitons qu’elle reste une ville ouverte sur l’Europe et l’humain, une ville de partage et d’échange, une ville d’avenir…

Nos vœux s’adressent également à la France.
Nous l’imaginons toujours plus novatrice et ambitieuse comme elle l’a toujours été, toujours plus humaine et toujours plus européenne. Nous espérons que ses valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité rayonneront en son sein et qu’elles soient des exemples pour toutes les nations du Monde…

Nos vœux sont aussi pour l’Europe et nos amis européens. Nous l’espérons toujours plus proche des peuples, toujours plus humaine, toujours plus démocratique. Qu’elle reste l’Europe que nous aimons, l’Europe de la paix et de la fraternité, l’Europe de la liberté…

Enfin, nous adressons nos vœux au Monde entier, parce que nous sommes aussi citoyens du monde. Espérons que l’année 2008 soit l’année des libertés pour tous les peuples qui les cherchent et les désirent alors même qu’ils en sont privé...

A toutes et à tous, donc, nous vous souhaitons une bonne année 2008 !

Médéric FURON-KUNTZMANN

jeudi 27 décembre 2007

Une fédération jeune en Alsace


Communiqué de Presse : Une fédération de Jeunes du Nouveau Centre a été créé en Alsace.

Suite au Conseil National du Nouveau Centre,
une fédération de jeunes a été crée en Alsace.
Médéric FURON-KUNTZMANN
, juriste à Strasbourg, fût nommé Président de cette fédération.
Un bureau est alors créé et de nombreuses actions seront organisées autour des valeurs de centre droit dans lesquelles se reconnaissent de nombreux alsaciens : humanisme, libéralisme et Europe politique et humaine…

Jean Monnet disait « Il y a ceux qui veulent devenir quelqu’un et ceux qui veulent faire quelque chose.»…
Parce qu’en Alsace, mieux que nulle part ailleurs, nous connaissons les richesses qu’offrent la liberté, l’Europe, la modernité et l’harmonie entre les générations, nous ferons, ensemble, de notre région, une région de valeurs…

Les jeunes centristes alsaciens ont un site:


http://jeunescentristesalsace.hautetfort.com.

Ils particperont prochainement à la venu à Strasbourg d’Hervé Morin, ministre de la défense et Président du Nouveau Centre, apportent leurs idées aux projets européens du Nouveau Centre et projettent de soutenir la liste du tandem pour les municipales strasbourgeoises si des membres du Nouveau Centre y sont bien placés.


Pour tout contacts : jeunescentristesalsace@gmail.com

lundi 24 décembre 2007

POLITIQUE DE DYNAMISATION DU COMMERCE DANS LA VILLE:

Le commerce dans la ville doit être pris en considération, en raison des enjeux majeurs qu'il représente non seulement en terme d'emplois mais aussi en terme de sécurisation et de valorisation des quartiers.

S'intéresser au commerce, c'est permettre l'existence de milliers d'emplois, c'est la reconnaissance de mille projets de la parts de créateurs d'entreprises, c'est favoriser le rôle social que cela peut représenter au niveau des échanges, des relations, de la connaissance de l'autre.


Pour cela il faut préserver les équilibres entre des centres villes dynamiques, mais aussi des quartiers disposant d'infrastructures massifiées et aidées, avec des périphéries de villes organisées et fortes afin d'éviter les évasions commerciales et les achats de plus en plus forts hors nos aglomérations, grâce aux moyens technologiques modernes par les achats sur Internet.

Fini les dogmes stigmatisant les parcs d'activités forts et importants, il ne s'agit plus de combattre des acteurs économiques renforçant leurs outils commerciaux, mais de donner à tous les acteurs entreprenants, les outils politiques et économiques leur permettant de moderniser leurs offres commerciales et actions de conquête de clients, au niveau d'une région d'un territoire.

Le rôle des politiques est d'aider ces entrepreneurs à trouver du foncier, c'est d'aider ces commerçants à se développer, c'est d'apporter leurs concours pour contribuer à mieux trouver les financements pour réaliser les projets....Il ne s'agit pas seulement de collecter toujours plus d'impôts, mais il faut libérer les projets afin de renforcer le secteur économique.

Sans la volonté des élus pour accompagner les chefs d'entreprises point de salut.......

Ouvrir des écoles, c'est bien, augmenter les instituts pour personnes âgées c'est important, renforcer les financements des associations c'est louable, construire des pistes pour vélos c'est indispensable,etc.... mais contraindre toujours plus les entrepreneurs par des difficultés de plus en plus grandes dans leurs projets de développement, c'est une hérésie, un non sens et à terme la mort du petit cheval.
C'est aussi là que se trouve le pouvoir d'achat et les ressources des ménages, qui gagnent leur vie grâce aux emplois que leur procure ces entrepreneurs.

jeudi 20 décembre 2007

CANTONALES SUR STRASBOURG CENTRE:


COMMUNIQUE DE PRESSE :

Alain LEVY Conseiller Municipal du Nouveau Centre à Strasbourg, Délégué Départemental du Bas Rhin, confirme sa candidature pour les prochaines élections cantonales sur Strasbourg Centre ville, suite à l’investiture qui lui a été confirmé par les instances nationales du « Nouveau Centre ».

Le « Nouveau Centre » s’inscrit dans une stratégie d’alliance avec la majorité Présidentielle dans le cadre des prochaines élections municipales.

Après la présidence exercée au sein de l’UDF, Alain LEVY s’est immédiatement rallié après le 1° tour des présidentielles au nouveau mouvement du NC qui a ce jour, représente plus de 22 députés et de nombreux grands élus, issus du centre, afin de défendre les valeurs sociales, européennes et modernes tout en conciliant économie et solidarité dans un monde soucieux du respect de l’environnement.

Le "Nouveau Centre" s’inscrit dans une démarche constructive des initiatives gouvernementales, tout en affirmant son indépendance de pensée dans un esprit constructif et objectif.

Alain LEVY qui a 55 ans est marié et père de 3 enfants, né à Oran en Algérie, a vécu plus de douze années au Maroc. Dirigeant d’une entreprise spécialisée dans le domaine des réseaux de franchise, Alain LEVY a été durant 6 années Administrateur à la Communauté Israélite de Strasbourg. Les questions sur la laïcité et des problèmes inter religieux dans la ville, le commerce, le développement durable, mais aussi le micro-crédit en raison de la fragilisation de la population, sont des sujets pour lesquels il se passionne.

Comme disait Théodore ROOSVELT :
« Quand il s’agit de décider, le meilleur choix possible c’est de prendre la bonne décision, l’autre bonne solution c’est d’agir et de faire une erreur, mais la pire des choses étant de ne rien faire du tout »

Le Nouveau Centre 67
Alain Lévy
Conseiller Municipal NC Strasbourg
Délégué Départemental NC du Bas Rhin

lundi 10 décembre 2007

COMMENT AIDER AU DEVELOPPEMENT DURABLE:

Madame Christine BOUTIN ministre du logement propose de rehausser les étages des immeubles existants. Une autre idée serait que la Municipalité ou les collectivités en général (Conseil Régional ou Général) puissent proposer des prêts à taux zéro pour les ménages qui souhaiteraient racheter les combles de leur immeuble pour agrandir leur appartement, à condition que des travaux sur la toiture aient lieu pour qu'elle soit plus efficace sur le plan thermique (terrasse plantée, meilleure isolation) ou prévoit la pose de cellules photovoltaiques.

Les toits des maisons et immeubles Alsaciens, aussi charmants soient-ils, sont très souvent sur le plan thermique une véritable catastrophe. Brûlants l'été, gelés l'hiver, ils ont un bilan énergétique aussi mauvais qu'on peut l'imaginer.

Parallèlement, on constate que partout où ils le peuvent les habitants des derniers étages, tentent de racheter les combles de leur immeuble afin d'agrandir leur logement.

Gagnant du m2 à moindre coût, cela permet à de nombreuses familles de rester dans les villes quand la famille s'agrandit...

Pourquoi ne pas proposer un prêt à taux zéro aux personnes souhaitant racheter les combles d'un immeuble, prêt conditionné à la rénovation de la toiture afin que celle-ci offre un meilleur bilan énergétique (terrasse plantée / pose de panneaux solaire, etc) ?

Les bénéfices d'une telle mesure ?

- réponse à la crise du logement familial.

- réduction des gazs à effet de serre.

- production d'électricité (photovoltaique).

- relance du bâtiment.

- et de la verdure dans la Ville !

Une idée qui va dans le sens du développement durable.

samedi 8 décembre 2007

UMP ET NOUVEAU CENTRE, UNE CAUSE COMMUNE A NICE:

Le Nouveau Centre rallie la liste UMP d'Estrosi

Le député de Nice Rudy Salles renonce à briguer la mairie. "Il sera amené à exercer des responsabilités très importantes à mes côtés", a promis le secrétaire d'Etat Christian Estrosi.

Le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, Christian Estrosi

Le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, Christian Estrosi

(c) AFP
Le député de Nice (Nouveau Centre) Rudy Salles a indiqué, jeudi 6 décembre au cours d'une conférence de presse commune avec Christian Estrosi, qu'il renonçait à briguer la mairie de Nice et rejoignait la liste conduite par le secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer.
"Nous avons décidé de constituer ensemble une liste d'union pour Nice", a indiqué le député. Rudy Salles a justifié cette alliance en soulignant les points de convergence entre sa candidature et celle du président du Conseil général des Alpes-Maritimes: "rupture avec la situation, l'équipe, les méthodes et certains projets de l'actuelle majorité, ouverture, transparence, priorité aux équipements de proximité et au rayonnement de Nice".

"Réconcilier la ville de Nice avec elle-même":

Si Christian Estrosi remporte la mairie de Nice, Rudy Salles "sera amené à exercer des responsabilités très importantes à mes côtés", a avancé le secrétaire d'État, sans pour autant préciser le rôle qui reviendrait au député du Nouveau Centre. Cette union s'inscrit "dans l'esprit d'ouverture à même de réconcilier la ville de Nice avec elle-même", a-t-il plaidé.
Christian Estrosi a cependant rappelé qu'il ne concevait pas son équipe "comme une addition de partis politiques".
"Il y aura certainement sur notre liste plus de gens qui n'appartiennent pas à un parti que l'inverse", a précisé Christian Estrosi.
Christian Estrosi est a été investi par l'UMP face au maire sortant Jacques Peyrat.

LA VIOLENCE FAITE AUX FEMMES:


« La violence faite aux femmes »

Entre les débats et les expositions sur ce thème il y une question qui me titille :

Quelle responsabilité m’incombe en tant que mère dans la violence gratuite que subissent les femmes au quotidien ?

Etre une mère d’un fils et d’une fille c’est se mettre en position de transmission de l’image de la femme telle que je suis.

Peut-on dire que la manière dont je me suis construite permettra à mon fils et à ma fille de se créer une identité d’homme et de femme responsable ?

La violence face à son conjoint est-elle faite de frustrations ? Du refus d’accepter l’autre dans sa singularité ?

Faut-il encore et encore changer l’image de la femme ?

Et si le changement venait de la femme elle-même ?

I.C.

jeudi 6 décembre 2007

TEMOIGNAGE D'UNE NOUVELLE ADHERENTE DU NOUVEAU CENTRE:

Pourquoi j'adhère au « Nouveau Centre » ?

De conviction démocrate, je cherche à agir pour faire avancer l’idée de l’égalité à tout les niveaux de la vie de la cité.

Ex- membre du Modem je cherche à sortir du clivage du « grand chef aux pieds d’argile » qui, pour ses raisons, consomme le crédit confiance que je lui ai accordée lors de mon adhésion.

Nous sommes tous dans le besoin de prendre des initiatives pour préparer un autre avenir pour notre ville.

« Le Centre » à Strasbourg n’est plus identifier que dans les querelles des personnes. L’idéologie de la démocratie a disparu dans les combats pour le pouvoir.

« LE Nouveau Centre » vient, à mes yeux, en réponse à ce manque de lisibilité entre l’UDF et le Modem. Les Strasbourgeois ne savent plus où est passé le Centre.

Avec le « Nouveau Centre » nous allons montrer que la démocratie à Strasbourg est toujours présente dans un agir collectif auquel nous convions chaque habitant à venir, à agir et à soutenir.

A bientôt dans nos réunions.

Iwona Cichalewska